Monastère Saint Silouane

Prière Jeudi Saint "Le lavement des Pieds"

Prière Jeudi Saint "Le lavement des Pieds"

Jeudi Saint Le lavement des pieds


Seigneur Jésus aujourd'hui nous voulons de tout notre cœur être en ta présence, au moment où dans un acte d'amour tu nous enseignes par le concret comment nous devons aimer.
Tu t'es ceint d'un linge Seigneur et avec l'eau pure du bassin tu laves les pieds de tes disciples qui t'entourent et qui sont stupéfaits d'un tel acte. Nous savons que laver les pieds de quelqu'un était alors considéré comme une action humiliante que l'on ne pouvait même pas imposer à un esclave juif. Et cette action Seigneur tu la réalise. Toi notre Dieu, tu es venu au milieu de nous et t'abaisses devant nous, tu nous montre le chemin de l'Amour, tu nous expliques parton geste qu'il n'y a pas d'amour sans humilité. Nous avons tellement de difficultés à être humble. Certes nous voulons bien aimer l'autre mais souvent à la condition, inconsciente, d'en sortir glorifié, en se montrant supérieur à l'autre. Bref, nous aimons avec condescendance. Et tu nous dis aujourd'hui Seigneur : Non ! Ce n'est pas comme cela que l'on doit aimer. Abaisse toi vers ton frère. Accueille-le, non en le regardant de haut, mais en te prosternant devant celui qui a été créé à l'image et à la ressemblance de Dieu. Voilà comment il faut aimer son frère.
Seigneur nous te rendons grâce de nous enseigner tout cela. Nous te rendons grâce de t'abaisser devant nous pour nous laver les pieds. Tu nous laves, Seigneur, c'est à dire que par ton geste nous savons que tu peux nous purifier, nous savons que tu enlèves la poussière qui nous recouvre comme celle qui s'est incrustée davantage dans notre corps à cause de la longue marche que nous effectuons.
Tu la connais Seigneur cette longue marche : c'est celle de notre vie, c'est celle que nous faisons en empruntant la route du péché, la route du non-amour. Et quelquefois nous allons loin, très loin sur cette route. Nous en revenons recouverts d'une épaisse couche de poussière et de crasse. Mais aujourd'hui tu es devant nous, Christ Sauveur, et parce que tu nous aimes, au delà de toute compréhension, tu laves nos pieds et les essuies de ton linge. Tu nous fais comprendre par ton geste que nous sommes aimés de toi quelque soit notre crasse, quelque soit la situation dans laquelle nous nous trouvons.
Et une seule chose nous est demandée de toi : accepter. Nous laisser, à toi, entre tes mains comme nous sommes. Nous n'avons qu'une seule attitude à avoir : accepter d'être aimé !
Pierre ne comprend pas tout de suite l'enjeu de ton geste. Il ne veut pas se faire laver les pieds par toi, il ne veut pas que tu découvre la poussière dont il est recouvert. Mais tu vas lui faire comprendre que cet acte est Fondamental, que sans lui, il ne peut y avoir de part avec toi.
Nous aussi, comme Pierre, nous ne comprenons pas, nous ne voulons pas accepter ton geste d'humilité, nous refusons que tu te mettes à notre service pour nous purifier. C'est parce que nous avons peur Seigneur ! Nous avons peur de comprendre, nous avons peur de partager ta condition : celle du maître qui s'humilie, qui accepte de souffrir et de donner sa vie avant d'être glorifié ! Voilà notre angoisse Seigneur, aie pitié et sauve-nous.
Seigneur nous voulons te suivre, comme Pierre nous avons le désir au cœur ; nous voulons être avec toi, en ta présence éternellement. Mais nous avons besoin de comprendre, dans notre quotidien, dans nos actes et non pas au travers de grandes réflexions philosophiques, nous avons besoin de comprendre ce que tu nous a dit : Celui qui s'abaisse sera élevé. Et si tu t'abaisses aujourd'hui pour laver nos pieds, nous savons que ce mouvement ne fait que commencer : tu t'abaisseras jusqu'à la mort, et la mort sur la croix. Et par là nous serons sauvés.
Seigneur ce lavement des pieds tu nous le donne comme un sacrement : un signe efficace, à l'image du baptême, à l'image du sacrement du pardon des péchés. Tu nous le donnes aussi comme une règle de vie précieuse. Tu nous le dis "Si je vous ai lavé les pieds, moi le Seigneur et le maître, vous devez vous aussi vous laver les pieds les uns aux autres ; car c'est un exemple que je vous ai donné : ce que j'ai fait pour vous, faites-le vous aussi. En vérité, en vérité je vous le dis, un serviteur n'est pas plus grand que son maître ni une envoyé plus grand que celui qui l'envoie. Sachant cela vous serez heureux si du moins vous le mettez en pratique !"
Voilà bien la vraie question Seigneur. Comment pouvons-nous mettre en pratique ton geste, ton enseignement ? Donnes-nous ta grâce Sauveur du monde !
Comment puis-je laver les pieds de mes frères ? Quels sont les moyens qui sont à ma portée pour refaire ce geste aujourd'hui au milieu de ceux qui m'entourent ?
Il me faut d'abord te prier Seigneur, te demander ta présence au cœur de mon cœur. Te demander d'agir en moi.
Et puis il faut que je fasse comme toi Seigneur, que je m'agenouille devant l'autre, oh certes, pas forcément physiquement mais il convient que mon abaissement soit réel, authentique, plein de foi.
Il faut que celui qui est en face de moi, je l'accepte, là où il en est, sans juger, sans condamner, sans même chercher à comprendre quelquefois. Mon travail est de l'aimer, mon ouvrage est de laver ses pieds en m'abaissant, autrement dit en étant profondément humble.
Il est des moments Seigneur où je n'ai pas la force de me tourner vers toi, de me tenir debout dans ta lumière. Mais peut-être alors est-ce le moment de m'abaisser vers mon frère, de me mettre à son niveau, de le soulager en faisant couler l'eau fraîche sur ses pieds. Peut-être Seigneur qu'en m'abaissant à ce moment, je te rencontrerai. Je serai avec toi, présent dans l'amour comme tu l'as été au milieu de tes disciples. Donne-moi l'humilité Seigneur, donne-moi, à ton image de savoir m'abaisse donne-moi le courage d'aimer vraiment mes frères, sans vaine gloire, donne-moi de ne jamais les juger, les condamner, les rejeter.
Fais que je sois capable de verser de l'eau fraîche sur leurs pieds. Fais que mon amour soit tel qu'il les entraine à se tourner vers toi pour qu'ensemble par ta grâce et ta miséricorde nous puissions nous tenir debout dans ta lumière.
Lave Seigneur par ton sang précieux et les prières de tes Saints les péchés de notre humanité.
AMEN